Comment s’échauffer la voix en conduisant sa voiture ?!

Je fais cet article / vidéo car plusieurs de mes choristes arrivent en retard à ma chorale, souvent à cause de leur travail ou de la circulation, et zappent de ce fait l’échauffement. Du coup, je leur ai promis un petit échauffement à faire dans leur voiture ! 😀

Bien sûr, on peut utiliser des échauffements « normaux » et zapper peut être la partie corps (car s’étirer au volant c’est pas forcément sécure !) mais ici je vais vous proposer des exercices pour s’échauffer tout en conduisant ! Comme votre sécurité, et pas que vocale, est ma priorité, normalement la vidéo est optionnelle et vous n’aurez besoin que du son de cette vidéo… vous pouvez aussi noter dans votre tête ou un papier les étapes pour les reproduire ensuite et cet article pourra vous aider !

Réveil du corps

On fera l’impasse sur les étirements du corps au globale mais on va se concentrer sur le visage et le haut du corps.

1. Réveiller les épaules

Avec délicatesse et sans se faire mal, on déverrouille nos épaules.
On les enroule vers l’avant, vers l’arrière, on les monte vers les oreilles et on les descends.

2. Grimacer

Faites vos plus belles grimaces, attendez peut être que le feu passe au vert car votre voisin de fil va peut être pas comprendre !
Tirer la langue, ouvrez grand la bouche, bref, réveillez toutes les zones du visage

3. Réveiller la langue

Passer votre langue partout dans votre bouche, sur toutes vos dents.
Puis ramollissez là et pincer là sans vous faire mal comme si c’était un mochi japonais

ressentir et activer sa respiration

1. Respiration profonde

Je voulais vous proposer la respiration afghane mais je me suis dis que c’était pas super au volant et que ça demandait trop de concentration ! Alors on va juste inspirer profondément, bloquer sa respiration quelques secondes et expirer en relâchant notre corps un maximum.

2. Respiration semi-occlusive

On va prendre une grande inspiration et on va expirer sur un S comme le serpent, puis on refait de même sur un CH et enfin sur un F.
L’idée c’est d’avoir une expiration régulière et douce, pas comme quand on éteint une bougie.

Réveil du larynx et des résonateurs

1. Alternance consonnes voisées et non voisées

Dans la continuité de l’exercice précédent, on va venir réveiller doucement (mais surement) le larynx. Il s’agit simplement de l’exercice du serpent et du moustique proposée précédemment ici et sur Youtube.

On va en alterner 3 différents sur 3 expirations:
S ZE S ZE
F VE F VE F VE
CH JE CH JE CH JE

2. Lip Trill sur sirène

Ensuite on passe au liptrill qui va en plus réveiller nos lèvres mais aussi la respiration et notre soutien. Attention à ne pas surcontracter les abdos, et à ne pas envoyer votre son par acoup.
On peut s’inspirer du cheval ou du pffff j’en ai marre ! Pour faciliter, essayer d’être vraiment décontracter et vous pouvez aussi mettre vos doigt au niveau des joues.

On va donc faire ce liptrill sur des sirènes.

Si vous n’y arrivez pas vous pouvez remplacer par un V.

3. Fry + autres mécanismes

Afin de bien réveiller tous les mécanismes et veiller à un bon accolement des cordes vocales, notamment dans les aigus, on va alterner le fry (ce son très confortable qui ressemble à un grognement de zombie ou le croassement d’un crapaud) avec des chouin chouin (comme les petits chiots qui réclament des caresses !).
Je vous invite à regarder la vidéo à 13 min pour bien voir de quoi il en retourne !

4. Twang twang twang

Si vous vous échauffez pour aller à la chorale, généralement, le volume sonore est assez fort, surtout en gospel, et on fini facilement et rapidement avec une fatigue vocale. Pour éviter cela, travailler son twang est un élément qui permet de gagner en résonance et conjuguer à d’autres éléments, vous fera gagner en puissance sans forcer.

Heeeey

On va venir appeler quelqu’un avec un Hé un peu texan : heeeeey ! Ou si on est content et qu’on fait yeaaaaah !
on peut essayer plusieurs fois à plusieurs hauteur en veillant d’être en confort, attention si ça sert c’est que vous n’êtes pas dans la bonne configuration.

On peut essayer sur d’autres voyelles comme le rire de la sorcière : hahahahaha

Attention, la chose à garder en tête est que tout cela doit être super confort et on ne doit sentir absolument aucun serrage laryngé. Le son doit être nasillard mais pas nasale, et c’est pas forcément joli !

Echauffement en chanson !

J’imagine qu’il va être compliqué de faire des vocalises au volant, vous pouvez toutefois enregistrer des vocalises en MP3. Ici je vous propose un échauffement réutilisable sans ma vidéo donc on va utiliser une chanson que beaucoup connaissent : Hakuna Matata
Mais si vous préférez le faire sur Au clair de la Lune, Petit Papa Noël ou born to be alive, aucun soucis !

S’échauffer avec la chanson de votre choix

1. Chanter sur des é
On va d’abord faire la chanson uniquement sur des é, sans les consommes.
Attention, on chante avec un é bien résonnant, et pas un « hé ».

2. On chante en tirant la langue

Toujours sur des é mais en tirant la langue

3. On rajoute les consomnes

Hékéné Métété… Mais quelle phrèse mégnéféque
Je vous l’accorde, c’est bizarre !

4. On chante normalement

Hakuna Matata… Mais quelle phrase magnifique !

Et on essaie de s’amuser dans les tonalités : plus graves, plus aigus, mais toujours en confort !

Si vous avez vraiment l’oreille vous pouvez essayez de monter de demi tons en demi ton puis de redescendre.

Et voilà, vous êtes prêt.e.s à chanter ! N’hésitez pas à me dire si cet échauffement vous plait 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s